EVOREG - Evolution des régulations et contrôle des cycles biologiques

Thème général

L’équipe « Évolution des régulations et contrôle des cycles biologiques » s’intéresse aux régulations à l’échelle de l’organisme (y compris leurs mécanismes moléculaires) et leurs rôles dans le contrôle, l’évolution et l’adaptation des cycles biologiques.

L’objectif est d’appréhender l’évolution de ces régulations par des approches physiologiques à différentes échelles organisationnelles et temporelles : régulations neuroendocrines dans des espèces modèles non conventionnelles ; physiologie cellulaire et intégrative des systèmes régulateurs ; développement et phylogénie des systèmes régulateurs.
Cette approche évolutive se fait dans un contexte qui intègre autant que faire se peut les données écologiques (écophysiologiques) en relation avec le cycle de vie des espèces considérées (éco-évo-dévo / éco-évo-endocrino), ce qui permet aux scénarios évolutifs d’apporter des éléments de compréhension des systèmes biologiques passés, en espérant une portée prédictive en terme de capacité d’adaptation.

Les modèles biologiques non conventionnels utilisés (mollusques : huitre, seiche ; vertébrés non mammaliens : téléostéens migrateurs, chondrichtyen) sont choisis pour leur intérêt phylogénétique, écologique et/ou socio-économique ; ils rendent possible cette approche comparative et évolutive.

Cette approche conjointe permet une compréhension intégrée de la fonction biologique, dans son cadre écologique et sous ses contingences historiques.

Axes de recherche

Les axes d’études sont essentiellement :

  1. les systèmes de contrôle neuro-hormonal de la reproduction et des étapes clés des cycles biologiques (croissance, métamorphoses, migrations, …)

En fonction des modèles et des connaissances déjà acquises, nous nous intéressons à

  • la caractérisation (déorphanisation) de récepteurs
  • la caractérisation des voies de contrôles des étapes du cycle biologique
  • l’évolution de ces voies neuro-endocrines par des approches phylogéniques et génomique.
  1. le développement du système nerveux et des acteurs (cellulaires et moléculaires) qui permet la prise en compte de facteurs externes (lumière, température, salinité, teneur en gaz, …) dans la régulation des systèmes de contrôle et de leur mise en place.
  2. les conséquences adaptatives et évolutives de la plasticité de ces systèmes de contrôle biologiques, en particulier en réponse aux modifications liées aux changements environnementaux (réchauffement global entre autres).

Articles scientifiques (post-2013)

Archives des articles (pre-2014)

Displaying 1 - 20 of 45
Exporter 45 resultats:

2019

2018

2017

2016

Galerie d'images

La seiche Sepia officinalis, dans son milieu naturel (ici en Méditerranée). Les systèmes assurant la coloration de la peau (chromatophores colorés, iridophores iridescents et leucophores blancs) sont bien visibles - Y. Bassaglia
Œufs de seiche, Sepia officinalis, avec enveloppes noires et blanches ; les embryons sont observables au travers de la capsule - L. Ponticelli
Coupe histologique d’un testicule de roussette, Scyliorhinus canicula, illustrant des stades de la spermatogenèse - P. Sourdaine
Scenario évolutif des gènes codant les TSH (Thyroid Stimulating Hormones) chez les Vertébrés - S. Dufour
Juvénile de saumon Salmo salar en cours de smoltification lors de la dévalaison (Fleming et al., 2019) - S. Dufour

Responsables

Statutaire Yann BASSAGLIA